Comment fonctionne un système de pivot d’irrigation ?

L’irrigation des cultures doit être gérée de manière structurée. Pour cela, différents systèmes existent pour optimiser au maximum l’arrosage de la parcelle. Le plus couramment utilisé d’entre eux est l’irrigation à pivot central constituée de travées et de son système précis de gestion de l’eau. Essayez donc de comprendre comment fonctionne la rampe d’irrigation, un système spécifique.

Les différents types de couverture

Le type de paillage idéal dépend de la configuration de la parcelle à irriguer. Dans ce système, un pivot irrigation est rempli d’arroseurs pour irriguer toute la parcelle. Ce bras d’irrigation doit être déplacé manuellement, ce qui représente un certain travail. Ainsi, désormais, des rampes mobiles qui se déplacent automatiquement remplaceront ces systèmes manuels. Les tours se déplacent ou pivotent automatiquement latéralement et supportent ensuite ces rampes. Le système agit comme un pivot d’irrigation automatique. Ici, un ensemble de rampes disposées sur toute la surface à irriguer est installé en début de configuration. Dans ce cas, la quantité d’eau prévue pour toute la surface à irriguer est appliquée à une parcelle. Ensuite, déplacez les arroseurs manuellement uniquement pour couvrir toute la culture à irriguer. Comme les pivots d’irrigation, les arrosages sont facilités par l’automatisation de quelques parties de l’équipement. Chacune de ces rampes est équipée de gicleurs capables d’arroser toute la zone. Pendant tout le processus d’arrosage, la rampe irrigation ne sera pas déplacée. Seules les vannes placées au début de chaque rampe sont ouvertes pour l’écoulement de l’eau. Ces vannes peuvent également être ouvertes manuellement ou automatiquement selon la configuration choisie. C’est l’installation la moins laborieuse. Si vous désirez connaitre le pivot irrigation prix, visitez ce site.

Comment fonctionne le pivot d’irrigation ?

Les rampes d’irrigation se composent de plusieurs éléments tubulaires avec des raccords rapides pour une connexion facile. Ces éléments de connexion sont eux-mêmes associés à plusieurs autres aux rôles bien définis. Par conséquent, la rampe irrigation a des têtes de gicleurs qui peuvent être des buses simples ou doubles. Le travail de ces arroseurs est de pulvériser un jet d’eau sous pression. L’eau jaillit alors en fines gouttelettes, reproduisant la répartition des gouttes de pluie. À une pression donnée, le diamètre de la buse déterminera le débit d’eau de la buse, ainsi que l’étendue du jet et la quantité de pluie, c’est-à-dire la répartition de l’eau dans tout le jet. Puisque le volume d’eau diminue avec la distance du bec des gicleurs, les gicleurs doivent être répartis de manière à obtenir un chevauchement des jets. Cela arrosera uniformément toutes les zones du sol. Enfin, des râteliers à palettes placés en bordure de culture se chargent d’arroser la clôture. Ce porte-pagaie est aussi appelé tube d’alimentation.

Les divers réglages

Le pivot d’irrigation est avant tout un appareil entièrement automatique. De plus, l’irrigation par pivot consiste à fournir de l’eau à une zone partiellement ou complètement circulaire. De plus, des moteurs électriques alimentent les pylônes et les pylônes qui se déplacent sur roues. Dans leur mouvement, ces tours et pylônes portent des rampes d’irrigation. Pour de meilleurs résultats d’irrigation, certaines techniques d’implantation doivent être suivies. Les gicleurs peuvent être disposés en carrés, en rectangles ou même en triangles. En cas de vent, il est recommandé de disposer en triangle. Cette configuration assure une meilleure répartition des gouttelettes au sol. En ce qui concerne les rampes, leur taille joue également un rôle clé. Par exemple, le système informatique prend en compte des éléments tels que la pente, le débit, la pression ou le diamètre de l’arroseur. L’abaque qui permet de calculer le débit de l’arroseur détermine ce débit en fonction de la pression de l’eau créée par les buses utilisées pour le déployer. Quant au dosage de l’arrosage, c’est aux agriculteurs de décider en fonction de leurs propres besoins.

L’apiculture, une passion qui se transmet
Quels sont les différents types d’agriculture ?